partie iii : renseignements pour le consommateur

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

habitué. •

Alcool : Évitez de consommer des boissons alcoolisées jusqu’à ce que vous en ayez discuté avec le médecin. En effet, la consommation d’alcool peut faire varier votre tension artérielle et/ou augmenter le risque d’étourdissements ou d’évanouissement.



Régime alimentaire : En règle générale, vous devez éviter de consommer des aliments riches en matières grasses, en sel ou en cholestérol.



Usage du tabac : À éviter complètement.

PrRAMIPRIL

(ramipril) BP

Veuillez lire le présent dépliant attentivement avant de prendre RAMIPRIL ainsi que chaque fois que vous renouvelez votre ordonnance. Le présent dépliant n’est qu’un résumé et ne donne donc pas tous les renseignements pertinents au sujet de RAMIPRIL. Si vous avez des questions sur votre maladie ou votre traitement, ou encore si vous voulez savoir si de nouveaux renseignements sont disponibles sur RAMIPRIL, communiquez avec votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien. AU SUJET DE CE MÉDICAMENT Les raisons d’utiliser ce médicament : Tension artérielle élevée (hypertension) RAMIPRIL abaisse la tension artérielle. Il peut être utilisé seul ou en association avec un diurétique (« médicament qui élimine l’eau »). Modifications du mode de vie Maîtrise des chiffres tensionnels Puisqu’il faut plus que des médicaments pour abaisser la tension artérielle, examinez avec votre médecin les facteurs de risque auxquels votre mode de vie peut vous exposer. En effet, il se pourrait que vous ayez à changer certaines de vos habitudes pour que votre tension artérielle demeure à un niveau adéquat. Faites de l’exercice régulièrement. En effet, non seulement l’activité physique est-elle une excellente façon de gérer le stress, elle permet également d’avoir plus d’énergie et de ne pas prendre trop de poids. Si vous n’en faites pas régulièrement, demandez à votre médecin qu’il vous parle des programmes de conditionnement physique susceptibles de vous convenir. N’oubliez pas que l’hypertension est une maladie chronique qui ne s’accompagne d’aucun symptôme. Par conséquent, ce n’est pas parce que vous vous sentez bien que vous pouvez cesser de prendre votre médicament. En effet, l’interruption du traitement pourrait entraîner de graves complications, aussi devez-vous prendre RAMIPRIL régulièrement, conformément aux directives de votre médecin. Le mode de vie que vous adoptez est tout aussi important que le traitement pharmacologique. En faisant équipe avec votre médecin, vous pouvez contribuer à réduire le risque de complications et conserver le mode de vie auquel vous êtes

Les effets de ce médicament : RAMIPRIL est un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA). Les inhibiteurs de l’ECA sont reconnaissables au fait que leur ingrédient médicinal se termine en « -PRIL ». Ce médicament ne guérit pas la maladie dont vous souffrez, mais il aide à la maîtriser. Il est donc important que vous continuiez à prendre RAMIPRIL régulièrement même si vous vous sentez bien. Les circonstances où il est déconseillé d’utiliser ce médicament : Ne prenez pas RAMIPRIL si vous êtes dans l’une ou l’autre des situations suivantes : • Vous êtes allergique au ramipril ou à l’un ou l’autre des ingrédients de cette préparation; • Vous avez déjà eu une réaction allergique (œdème de Quincke) après avoir reçu un inhibiteur de l’ECA, ou sans raison connue, réaction se manifestant par une enflure des mains, des pieds ou des chevilles, du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge, ou encore par une difficulté soudaine à respirer ou à avaler. Si tel est le cas, veuillez en informer votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien; • Vous avez reçu un diagnostic d’œdème de Quincke héréditaire, maladie transmise d’une génération à l’autre et qui est associée à une augmentation du risque de réaction allergique. La réaction peut être provoquée par différents facteurs, comme une intervention chirurgicale, la grippe ou une intervention dentaire; • Vous êtes enceinte ou avez l’intention de le devenir. La prise de RAMIPRIL pendant la grossesse peut causer des lésions au bébé, voire entraîner son décès; • Vous allaitez. RAMIPRIL se retrouve dans le lait maternel; • Vous prenez ENTRESTOMC (sacubitril/valsartan), à cause du risque accru de réaction allergique grave causant un gonflement du visage ou du cou (œdème de Quincke) quand ce médicament est pris avec le ramipril. Vous devez attendre au moins 36 heures après la prise de votre dernière dose de sacubitril/valsartan avant de prendre RAMIPRIL; • vous présentez une sténose artérielle rénale (rétrécissement des artères de l’un de vos reins ou des 2);

Page 40

• vous souffrez d’hypotension (basse pression); • Vous êtes sous dialyse ou traité(e) par aphérèse des LDL (traitement destiné à éliminer le cholestérol LDL du sang). • Vous prenez déjà un médicament hypotenseur contenant de l’aliskirène (comme RasilezMD) et vous présentez l’une des affections suivantes : o diabète; o maladie rénale; o taux de potassium élevés; o insuffisance cardiaque associée à une faible tension artérielle. • Vous prenez un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine (ARA), un autre médicament pour traiter votre tension artérielle élevée ou un autre inhibiteur de l’ECA et vous présentez l’une des affections suivantes : o diabète avec lésion aux organes cibles; o maladie rénale; o taux de potassium élevés; o insuffisance cardiaque associée à une faible tension artérielle. Vous pouvez reconnaître un ARA par le nom de son ingrédient médicinal qui se termine par « SARTAN ». L’ingrédient médicinal est : Le ramipril. Les ingrédients non médicinaux sont : Les capsules RAMIPRIL, quelle qu’en soit la teneur, contiennent tous les ingrédients suivants : ramipril, amidon prégélifié, hydroxyde de magnésium, phosphate de calcium (dibasique), silice colloïdale, stéarate de magnésium, talc et capsules de gélatine vides. Dans toutes les teneurs, les capsules de gélatine vides de RAMIPRIL contiennent de la gélatine, du dioxyde de titane et certains colorants propres à chaque teneur (voir ci-dessous) : 2,5 mg : Colorants : AD&C rouge nº 40 et D&C jaune nº 10; 5,0 mg : Colorants : AD&C bleu nº 1, AD&C rouge nº 40 et D&C rouge nº 33; 10,0 mg : Colorants : AD&C bleu nº 1, D&C rouge nº 28 et oxyde de fer noir FDA/E172; Les formes pharmaceutiques sont : Les capsules RAMIPRIL (ramipril) sont offertes dans les teneurs suivantes : 2,5 mg, 5 mg et 10 mg de ramipril par capsule. Les capsules doivent être avalées entières. NE PAS les ouvrir, ni les écraser, ni les croquer.

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS Mises en garde et précautions importantes – Grossesse Il ne faut pas utiliser RAMIPRIL durant la grossesse. Si vous devenez enceinte durant le traitement par RAMIPRIL, cessez de prendre ce médicament et consultez votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien dès que possible. Consultez votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien AVANT d’utiliser RAMIPRIL si : • vous êtes allergique à un médicament utilisé pour faire baisser la tension artérielle, quel qu’il soit; • vous avez récemment reçu un traitement de désensibilisation par injection contre les piqûres d’abeille ou de guêpe ou vous envisagez d’en recevoir un; • vous avez une sténose (un rétrécissement) d’une artère ou d’une valve cardiaque; • vous avez déjà eu une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral; • vous souffrez d’insuffisance cardiaque; • vous êtes diabétique ou souffrez d’une maladie rénale ou hépatique; • vous êtes sous dialyse ou traité(e) par aphérèse des LDL (traitement destiné à éliminer le cholestérol LDL du sang); • vous souffrez de déshydratation ou avez des vomissements abondants ou des diarrhées importantes, ou encore vous transpirez excessivement; • vous prenez des substituts de sel contenant du potassium, des compléments de potassium ou des diurétiques d’épargne potassique (une sorte particulière de diurétique) ou d’autres produits médicinaux pouvant accroître le taux de potassium. L’utilisation concomitante de RAMIPRIL et de ces médicaments n’est pas recommandée; • vous suivez un régime alimentaire pauvre en sel; • vous recevez des injections de sels d’or (aurothiomalate de sodium); • vous n’avez pas encore 18 ans; • vous prenez un hypotenseur contenant de l’aliskirène, comme Rasilez. La prise concomitante de RAMIPRIL et de ce type de médicament n’est pas recommandée; • vous prenez un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine (ARA). Ces médicaments sont reconnaissables au fait que le nom de leur ingrédient médicinal se termine en « -SARTAN ». L’association avec RAMIPRIL n’est pas recommandée. • vous prenez des médicaments tels que : o temsirolimus et évérolimus (utilisés pour traiter le cancer); o sirolimus (utilisé pour prévenir le rejet d’organe après une greffe); o la sitagliptine ou d’autres gliptines (utilisé pour traiter le diabète de type II); o un inhibiteur de l’endopeptidase neutre.

Page 41

Vous pourriez devenir sensible au soleil pendant votre traitement par RAMIPRIL. Vous devez limiter le plus possible votre exposition au soleil jusqu’à ce que vous sachiez comment vous réagissez.



Si vous devez subir une chirurgie et recevoir un anesthésique, informez votre médecin ou votre dentiste que vous prenez RAMIPRIL.



Conduite d’un véhicule et utilisation de machines : Attendez de voir comment vous réagissez à RAMIPRIL avant d’accomplir des tâches qui requièrent une attention particulière. En effet, des étourdissements, une sensation de tête légère ou un évanouissement peuvent survenir avec ce médicament, en particulier après la prise de la première dose ou une augmentation de la posologie. Le phénomène de Raynaud est une maladie causée par une mauvaise circulation du sang dans les extrémités (les doigts et les orteils). La prise de ce médicament pourrait déclencher ou aggraver cette maladie. INTERACTIONS AVEC CE MÉDICAMENT Comme dans le cas de la plupart des médicaments, des interactions médicamenteuses peuvent se produire avec celui-ci. Par conséquent, faites savoir à votre médecin, à votre infirmière ou à votre pharmacien quels sont les autres médicaments que vous prenez, y compris ceux qui vous ont été prescrits par un autre médecin, les vitamines, les minéraux, les suppléments naturels ou les produits de médecine douce. Les médicaments suivants sont susceptibles d’interagir avec RAMIPRIL : • Les agents qui augmentent le taux de potassium sérique, comme les substituts de sel contenant du potassium, les suppléments de potassium ou les diurétiques d’épargne potassique (un type particulier de « médicaments qui éliminent l’eau ») ou d’autres produits médicinaux pouvant accroître le taux de potassium. L’emploi concomitant de RAMIPRIL et de ces médicaments n’est pas recommandé; • L’alcool • L’allopurinol, qui est un médicament utilisé dans le traitement de la goutte; • Les antidiabétiques, y compris l’insuline et les médicaments oraux, tels que les gliptines (par ex. sitagliptine); • Le lithium, qui est un médicament utilisé pour le traitement du trouble bipolaire; • L’or injectable, utilisé dans le traitement la polyarthrite rhumatoïde; • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), par exemple l’ibuprofène, le naproxen et le célécoxib, qui sont des médicaments utilisés pour soulager la douleur et l’enflure;

• • • • • • •



Les médicaments qui abaissent la tension artérielle, comme les diurétiques (« médicaments qui éliminent l’eau »), les produits contenant de l’aliskirène (p. ex. Rasilez) ou les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine (ARA); Les nitrates, utilisés pour traiter l’angine de poitrine (douleur thoracique); L’acide acétylsalicylique (aspirine); L’héparine, utilisée pour prévenir ou traiter les caillots de sang; Les immunosuppresseurs, utilisés pour réduire la tendance de l’organisme de rejeter un organe transplanté; Les corticostéroïdes, utilisés pour traiter les douleurs et l’enflure articulaires ou d’autres affections; La procaïnamide, utilisée pour traiter les battements de cœur irréguliers; Les médicaments cytostatiques, utilisés dans le traitement de certains types de cancer; Les inhibiteurs du mTOR utilisés pour réduire la tendance de l’organisme à rejeter un organe transplanté (p. ex. sirolimus) ou pour traiter certains types de cancer (p. ex. temsirolimus, évérolimus). Les inhibiteurs de l’endopeptidase neutre (NEP). UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT

Prenez RAMIPRIL exactement comme il vous a été prescrit, de préférence à la même heure tous les jours. Dose habituelle chez l’adulte : Hypertension : La posologie initiale recommandée de RAMIPRIL est de 2,5 mg, une fois par jour. Votre médecin déterminera la posologie appropriée à votre cas. Patients qui prennent des diurétiques (« médicaments qui éliminent l’eau ») ou qui souffrent d’insuffisance rénale : La posologie initiale recommandée de ramipril est de 1,25 mg par jour. Surdosage : Si vous pensez avoir pris une dose de RAMIPRIL trop élevée, communiquez immédiatement avec votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien, ou encore avec le service des urgences d’un hôpital ou le centre antipoison de votre région, même si vous n’éprouvez aucun symptôme. Dose oubliée : Si vous avez oublié de prendre votre dose pendant la journée, prenez la suivante à l’heure prévue. Ne doublez pas la dose.

Page 42

PROCÉDURES À SUIVRE EN CE QUI CONCERNE LES EFFETS SECONDAIRES Les effets indésirables possibles comprennent les manifestations suivantes : • Étourdissements, difficulté à garder l’équilibre en position debout; • Somnolence, fatigue, faiblesse; • Toux, congestion du nez ou des sinus, enflure des ganglions lymphatiques, bronchite, aggravation de l’asthme; • Éruptions cutanées, démangeaisons, bouffées vasomotrices, inflammation de l’œil (œil rose), inflammation de la peau ou peau rouge, sensation de brûlure, inflammation de la bouche ou de la langue; • Maux de tête; • Douleurs abdominales; • Humeur dépressive, difficulté à dormir, agitation, trouble de l’attention; • Perte des cheveux; • Altération du goût ou perte de goût, altération de la vue ou de l’ouïe; • Impuissance, diminution de la libido, augmentation du volume des seins chez l’homme.

EFFETS SECONDAIRES GRAVES : FRÉQUENCE ET PROCÉDURES À SUIVRE Symptôme/effet

Peu fréquent

Si l’un ou l’autre de ces effets vous incommodent grandement, parlez-en à votre médecin, à votre infirmière ou à votre pharmacien. RAMIPRIL peut perturber les résultats des analyses de sang. Votre médecin décidera de la fréquence des analyses de sang et en interprétera les résultats. EFFETS SECONDAIRES GRAVES : FRÉQUENCE ET PROCÉDURES À SUIVRE Symptôme/effet

Consultez votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien Dans les cas graves seulement

Fréquent

Hypotension : étourdissements, évanouissement et sensation de tête légère peuvent se produire quand vous passez de la position couchée ou assise à la position debout Augmentation du taux de potassium sanguin : fréquence cardiaque irrégulière, faiblesse musculaire et sensation générale de ne pas se sentir bien

Dans tous les cas





Cessez de prendre le médicament et obtenez immédiatement des soins médicaux

Rare

Consultez votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien

Réaction allergique : éruption cutanée, urticaire, enflure du visage, des bras et des jambes, des lèvres, de la langue ou de la gorge, difficulté à avaler ou à respirer



Troubles rénaux : changement dans la fréquence des mictions, nausées, vomissements, enflure des membres, fatigue



Troubles hépatiques : jaunissement de la peau ou des yeux, urines foncées, douleur abdominale, nausées, vomissements, perte d’appétit



Déséquilibre électrolytique : faiblesse, somnolence, douleur ou crampes musculaires, fréquence cardiaque irrégulière Diminution du nombre de plaquettes : ecchymoses (bleus), saignement, fatigue et faiblesse Diminution du nombre de globules blancs : infections, fatigue, fièvre, courbatures, douleurs et symptômes pseudogrippaux Crise cardiaque : douleur et/ou inconfort thoracique, douleur à la mâchoire, aux épaules, aux bras et/ou au dos, essoufflement, transpiration, sensation de tête légère, nausées

Cessez de prendre le médicament et obtenez immédiatement des soins médicaux









Page 43

EFFETS SECONDAIRES GRAVES : FRÉQUENCE ET PROCÉDURES À SUIVRE Symptôme/effet

Consultez votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien

Accident vasculaire cérébral (AVC) : faiblesse, troubles de l’élocution, troubles de la vue, maux de tête, étourdissements

Cessez de prendre le médicament et obtenez immédiatement des soins médicaux

Œdème de Quincke touchant les voies intestinales : douleurs abdominales (avec ou sans nausées ou vomissements)





POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS On peut se procurer le présent document et la monographie complète du produit, rédigée pour les professionnels de la santé, en communiquant avec Sanis Health Inc. au : 1-866-236-4076 ou [email protected] Ce feuillet de renseignements a été rédigé par : Sanis Health Inc. 1 President's Choice Circle Brampton, (Ontario) L6Y 5S5 Dernière révision : le 2 janvier 2019

Cette liste d’effets secondaires n’est pas exhaustive. Pour tout effet inattendu ressenti à la prise de RAMIPRIL, veuillez communiquer avec votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien. COMMENT CONSERVER LE MÉDICAMENT Conservez ce médicament dans son contenant d’origine, entre 15 °C et 30 °C s’il s’agit d’un flacon et entre 15 °C et 25 °C s’il s’agit d’une plaquette alvéolée. N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage. Gardez ce médicament hors de la portée et de la vue des enfants. Déclaration des effets secondaires Vous pouvez déclarer les effets secondaires soupçonnés associés avec l’utilisation d’un produit de santé de l’une des deux façons suivantes : •

en visitant le site Web consacré à la déclaration des effets indésirables (https://www.canada.ca/fr/santecanada/services/medicaments-produitssante/medeffet-canada/declaration-effetsindesirables.html) pour savoir comment faire une déclaration en ligne, par courrier ou par télécopieur; ou



en composant sans frais le 1-866-234-2345.

REMARQUE : Consultez votre professionnel de la santé si vous avez besoin de renseignements sur le traitement des effets secondaires. Le programme Canada Vigilance ne donne pas de conseils médicaux.

Page 44

partie iii : renseignements pour le consommateur

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR habitué. • Alcool : Évitez de consommer des boissons alcoolisées jusqu’à ce que vous en ayez discut...

191KB Sizes 1 Downloads 20 Views

Recommend Documents

No documents